Vingt-cinq ans après le génocide rwandais de 1994, commémoré en avril 2019, Human Rights Watch rend hommage aux victimes.