(VIDÉO) - Les forces de sécurité congolaises ont tiré à balles réelles et employé des gaz lacrymogènes contre des manifestants pacifiques dans des églises catholiques de Kinshasa et d’autres villes du pays le 31 décembre 2017, tuant au moins huit personnes et blessant des dizaines d’autres. HRW appelle à la cessation immédiate de ce genre de recours à la force excessive et à des poursuites contre les responsables.