Au cours des derniers mois, la Turquie a durci sa politique à l’égard des Syriens cherchant à fuir leur pays. Les gardes-frontières ont abattu des Syriens cherchant à traverser la frontière, d’autres ont été violemment battus. HRW appelle le gouvernement turc à tenir sa promesse d’adopter une politique de « porte ouverte » à l’égard de Syriens qui tentent désespérément d’échapper à la violence dans leur pays.