Le 1er septembre 2015, la journaliste azerbaïdjanaise Khadija Ismayilova – colauréate du Prix Alison Des Forges décerné par HRW – a été condamnée à 7 ans et demi de prison par un tribunal de Bakou. Il s’agit d’une injustice flagrante, ainsi que l’explique Kenneth Roth, directeur exécutif de HRW, qui appelle les pays de l’UE à faire pression sur l’Azerbaïdjan afin d’obtenir la libération de Khadija Ismayilova et d’autres prisonniers politiques.