Arménie : Carence tragique de soins palliatifs

Chaque année en Arménie, des milliers de malades atteints de cancers en phase avancée endurent des douleurs aiguës qui seraient évitables, parce qu'ils ne peuvent se procurer de médicaments adéquats contre la douleur, déclare Human Rights Watch dans un rapport et dans une vidéo. Alors que certains analgésiques efficaces, sûrs et peu coûteux sont disponibles en Arménie, la plupart de ces patients et leurs familles se heurtent à des obstacles bureaucratiques insurmontables pour se les procurer, ce qui constitue une violation de leur droit à la santé.

Ce rapport de 86 pages, intitulé « ‘All I Can Do Is Cry’: Cancer and the Struggle for Palliative Care in Armenia » («‘Tout ce que je peux faire, c'est pleurer’ : Le cancer et l’absence de soins palliatifs en Arménie »), décrit l'effet dévastateur de l'absence de soins palliatifs sur les personnes atteintes d'un cancer à un stade avancé et sur leurs familles. Il documente la pénurie qui règne en Arménie en matière de services de soins palliatifs et les réglementations trop restrictives imposées par le gouvernement pour l'obtention d'analgésiques puissants. Il décrit également des pratiques enracinées parmi les professionnels de la santé qui entravent un soulagement adéquat de la douleur, ainsi que le manque de formation et de sensibilisation des professionnels de la santé aux soins palliatifs.