Côte d'Ivoire

La Côte d’Ivoire a bénéficié d’une relative stabilité en 2018, notamment parce qu’il n’y a pas eu de mutineries au sein de l’armée comme celles qui avaient marquées l’année précédente. Les progrès du gouvernement pour lutter contre l’impunité sont néanmoins restés limités, et celui-ci ne s’est pas attaqué aux autres causes profondes des violences politiques du passé, notamment les problèmes de discipline au sein de l’armée et la politisation de l’appareil judiciaire. La Côte d’Ivoire a tenu des élections locales en octobre, et des poches de violences entre factions politiques rivales ont fait plusieurs morts.