Si le président Kabila ne prend pas rapidement des mesures concrètes en vue d’élections libres et équitables, la région entière pourrait être menacée.