(Vidéo) Au moins 62 personnes ont été tuées en RDC, et des centaines d’autres ont été arrêtées, lors de la répression brutale de manifestations en décembre 2016, suite au refus du président Kabila de quitter le pouvoir à l’issue de son deuxième mandat. Cette répression a été menée par les forces de sécurité congolaises ainsi que par des combattants du M23 recrutés en Ouganda et au Rwanda.