(Sous-titres via cc) – Les autorités russes exercent une pression croissante sur les utilisateurs de médias sociaux comme Facebook, Twitter ou YouTube, en s’appuyant sur diverses lois récemment adoptées par le Parlement pour réprimer la liberté d’expression des internautes. HRW a publié un nouveau rapport documentant plusieurs incidents de ce type.