Plus d'un millier de femmes sont détenues en Irak, et dans de nombreux cas sont soumises à des violences sexuelles et d'autres mauvais traitements que dénonce HRW.