Lors d'une mission de recherche menée en avril 2013 à Raqa, dans le nord de la Syrie, HRW a recueilli de nombreuses preuves indiquant que des détenus ont été torturés dans les locaux des services de sécurité.