Depuis septembre 2008, au moins 2 000 civils ont été tués, et presque 3 000 personnes ont été enlevées en Afrique centrale, lors d'attaques par l'Armée de résistance du Seigneur (Lord's Resistance Army, LRA). Des victimes s'adressent directement au président américain Barack Obama pour implorer son aide.