(VIDÉO) - Irruption par la police dans des domiciles, confiscation de téléphones portables, examens anaux forcés parfois suivis d’arrestations … Ces abus sont subis en Tunisie par des hommes suspectés d’homosexualité, interdite par l’article 230 du code pénal dont HRW demande l’abrogation.