Depuis 1999, Human Rights Watch travaille avec les victimes de l'ancien président du Tchad, Hissène Habré, pour le faire traduire en justice. Habré est accusé de milliers d'assassinats politiques et de torture systématique commis lorsqu’il dirigeait le Tchad, de 1982 à 1990. Il vit depuis lors en exil au Sénégal, où il a été inculpé en 2000. Habré est également recherché par la Belgique, étant visé par des accusations de crimes contre l'humanité, crimes de guerre et torture. Après des années d’inaction, le nouveau gouvernement sénégalais, sous l’impulsion du président Macky Sall, a finalement ouvert la voie à la justice pour les victimes de Hissène Habré.

Vidéos

Watch more

News