Le gouvernement du Bangladesh a intensifié sa répression contre la société civile, les médias et les opposants. Les autorités ont tué ou fait disparaître des membres de l'opposition politique, et ont toléré les attaques violentes et parfois mortelles menées par des groupes militants contre des blogueurs, des activistes LGBT, et des défenseurs des droits des minorités religieuses. Face à la menace extrémiste, les forces de sécurité ont continué de recourir aux arrestations arbitraires, aux disparitions forcées et aux exécutions extrajudiciaires. Les droits à la liberté d'expression et de réunion sont fortement réprimés par le gouvernement, dont le caractère autoritaire s’est accentué. Par ailleurs, le Bangladesh affiche l'un des taux de mariage d'enfants les plus élevés au monde.

Vidéos

Watch more

News