Le président français Emmanuel Macron et le président chinois Xi Jinping se serrent la main après leur conférence de presse conjointe au Palais du Peuple à Pékin, le 9 janvier 2018.

 

© 2018 Kyodo via AP Images

(Paris, le 1er novembre 2019) – Le président français Emmanuel Macron devrait tenir ses promesses et appeler à des améliorations majeures en matière de droits humains lors de sa prochaine visite en Chine, a déclaré Human Rights Watch dans une lettre aujourd'hui. Emmanuel Macron se rendra en Chine du 4 au 6 novembre 2019.

Human Rights Watch appelle le président Macron à faire pression publiquement sur le président Xi Jinping pour la fermeture des camps « d'éducation politique » dans le Xinjiang, la libération de tous les activistes injustement détenus ou emprisonnés et le respect du droit des habitants de Hong Kong à la participation politique. La « diplomatie silencieuse » n’atteint que les officiels du gouvernement et non les citoyens chinois ordinaires à travers le pays, produisant une pression insuffisante sur le gouvernement pour que cesse la spirale de détérioration des droits humains en cours sous la présidence de Xi, a déclaré Human Rights Watch.

Déplorant un affaiblissement global des droits humains, Macron a récemment souligné la nécessité pour la France de « faire preuve de courage » pour les défendre, et de combattre l'impunité pour les graves violations.

« Le courage du Président Macron de dénoncer les abus contre des personnes uniquement en raison de leur de leur religion, de leurs opinions pacifiques ou de leurs aspirations démocratiques ne devrait pas disparaître lorsqu'il s'agit de la Chine », a déclaré Kenneth Roth, directeur exécutif de Human Rights Watch. « En ne montrant pas que ces abus ont un prix, on ne fait qu’encourager le gouvernement de Xi à continuer de les commettre. »

-----------------

Tweets