Skip to main content
© 2022 Ben Wiseman pour Human Rights Watch

Lire la version en anglais du Brief du Jour de Andrew Stroehlein. 

Selon vous, combien des 50 États américains respectent les normes internationales en matière de droits des enfants ? 

Aucun.

Aucun État américain n'a reçu la note de « A » dans notre nouveau tableau de bord, publié aujourd'hui. Aucun État n'a même réussi à obtenir un « B ». Sept ont obtenu un « C », 27 un « D » et 16 un « F ». 

Ces résultats peuvent choquer ceux qui considèrent les États-Unis comme un pays relativement riche, où les enfants sont plutôt bien traités. Il est possible que certains ne voient pas plus loin que leur propre quartier confortable ou confondent certaines émissions télé avec la réalité.

Ou peut-être certains pensent-ils que les normes sont trop élevées ? Ils approuvent donc le mariage des enfants (toujours légal dans 41 États américains) ? Ils sont pour que les responsables des établissements scolaires puissent agresser physiquement les enfants (le « châtiment corporel » est légal dans 47 États) ?

Ils souhaitent que les enfants soient condamnés à la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle ? (légal dans 22 États) Ils sont satisfaits que des enfants effectuent des travaux dangereux dans l'agriculture ? (légal dans les 50 États)

Je parie que non. 

Je suis sûr que la plupart des lecteurs de ce site - et la plupart des Américains aussi - n'approuveraient pas ce genre de choses. Je ne vois pas beaucoup de gens qui soutiennent la maltraitance des enfants, et vous ?

La plupart des sujets que j'aborde dans ma newsletter sont compliqués. Celui-ci ne l'est pas.

Battre des enfants, écourter leur enfance par un mariage précoce, les faire travailler dans des emplois dangereux... C'est mal, tout simplement, et personne n'a besoin de vous le dire. Vous le savez. Je le sais. La plupart des adultes le savent. Les enfants méritent notre protection.

La bonne nouvelle, c'est que nous constatons des progrès aux États-Unis depuis que j'ai écrit dans cette newsletter au sujet du tableau de bord de l'année dernière. Quatre États ont perdu leur note « F », trois sont passés à la note « C » et plusieurs ont amélioré leur classement de manière significative. L'Alaska, le Colorado, le Connecticut, l'Illinois, le Maryland, le Minnesota, le New Hampshire, le Nouveau Mexique, New York, le Vermont et la Virginie-Occidentale se sont améliorés au cours de l'année écoulée.

Et s'il est vrai, comme je l'ai décrit plus récemment, que certains États ont fait reculer les mesures de protection contre le travail des enfants, nous avons été heureux de constater des changements politiques positifs dans plusieurs États dans d'autres domaines : l'interdiction de la perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle pour les enfants, par exemple, et l'interdiction du mariage des enfants.

Les responsables politiques de plusieurs États ont également introduit de nouvelles lois qui pourraient conduire à d'autres améliorations. Des projets de loi visant à interdire ou à restreindre le mariage des enfants ont été déposés à Hawaï, dans l'Illinois, au Kansas, au Michigan, en Caroline du Sud et dans l'État de Washington. Un projet de loi prometteur interdisant les châtiments corporels à l'école a également été déposé à New York.

Ce que nous observons ici, c'est la manière dont le sens moral commun oblige la loi à rattraper son retard. (Grâce à la pression active de l'opinion publique, bien sûr).  

Car nous savons tous que la manière dont nous traitons nos enfants est un devoir moral. Cela en dit long sur la façon dont nous nous percevons, sur la société dans laquelle nous voulons vivre et – au risque de jouer les Whitney Houston - sur le type d'avenir que nous voulons construire.

..............

Tweet/Itw de Jo Becker dans Libération

Your tax deductible gift can help stop human rights violations and save lives around the world.

Région/Pays
Mots clés