Une femme indienne récolte de l'eau dans un seau en se servant d’une pompe à eau manuelle dans un village du district de Sonitpur touché par des inondations dans l'État d'Assam, dans le nord-est de l’Inde, le 11 septembre 2017.

© 2017 Reuters

Le simple fait biologique de la menstruation ne devrait pas constituer un obstacle à l’égalité des sexes ou entraver le plein respect des droits des femmes et des filles. Pourtant, de nombreuses études ont documenté comment les difficultés rencontrées par les femmes et les filles à gérer leurs menstruations ont une incidence négative sur leur capacité à bénéficier de ces droits.

Les décisions concernant le fonctionnement des camps de réfugiés, des centres de détention, des écoles et des lieux de travail ont toutes une influence sur la manière dont les menstruations sont gérées. Lorsque le soutien à cet égard est insuffisant, certaines femmes et filles sont obligées de rester à la maison après l’école ou de s’absenter de leur travail, tandis que d’autres sont bannies par leurs familles et souffrent de traitements humiliants au sein de leurs communautés. De nombreuses filles et femmes manquent  même d’une élément essentiel lors de la période de règle : l’accès à des toilettes qui assurent la sécurité, où l’eau est salubre et où elle peut se laver en toute intimité.

Les personnes travaillant dans les secteurs du développement ou de l’humanitaire comprennent ces préoccupations, mais manquent parfois d’outils appropriés pour y répondre. À l’occasion de la Journée mondiale de l’eau 2018, Human Rights Watch et WASH United ont publié une version française d’un manuel paru en anglais en 2017 et dont le but est d’aider les travailleurs de l’humanitaire, les professionnels du développement et d’autres personnes qui travaillent auprès des femmes et des filles à aborder le sujet de l’hygiène menstruelle dans le contexte des droits humains.

Durant cette Journée mondiale de l’eau, de même que durant chaque journée de l’année, nous devrions travailler pour briser le silence entourent la menstruation et faire en sorte que les femmes et les filles puissent gérer leurs règles et être libres dans leurs vies.

--------------