Un survivant du massacre perpétré le 1er février 2014 à Guen, en République centrafricaine, âgé d’environ 70 ans, exhibe ses blessures infligées par des miliciens anti-balaka qui lui ont tiré dans le dos alors qu’il tentait de fuir le village.