• Le terrain de la paroisse Saint-Joseph, le 27 juin 2014. Environ 9.000 habitants de Bambari étaient venus s’y réfugier après l’attaque du 23 juin contre cette ville de la République centrafricaine.
    A deadly cycle of sectarian violence is escalating in eastern parts of the Central African Republic. Scores of civilians have been killed since early June 2014 and tens of thousands displaced from their homes, adding to the hundreds of thousands who have fled their homes since the violence began in March 2013.

Rapports

République centrafricaine

  • sep 16, 2014
    Le Prix Alison Des Forges décerné par Human Rights Watch salue le courage d’individus qui mettent leur vie en danger pour protéger la dignité et les droits d’autrui. Human Rights Watch collabore avec ces courageux défenseurs des droits humains pour créer un monde dans lequel les personnes puissent vivre sans violence, ni discrimination et oppression.
  • sep 15, 2014
    La nouvelle mission de maintien de la paix des Nations Unies en République centrafricaineAnchorAnchor devrait renforcer d’urgence la protection des civils dans les régions de l’est et du centre du pays où la violence sectaire s’intensifie, ont déclaré aujourd’hui Human Rights Watch et Stichting VluchtelingAnchor, une fondation néerlandaise pour les réfugiés. Le 15 septembre 2014, il est prévu que la nouvelle mission prenne le relais en matière de maintien de la paix derrière les forces de l’Union africaine.
  • aoû 2, 2014

    Après dix mois d’un conflit sanglant qui a fait des milliers de morts et entraîné le déplacement de plus d'un demi-million de personnes, les groupes rebelles en République centrafricaine ont signé un cessez-le-feu le 23 juillet à Brazzaville, en République du Congo, promettant de mettre fin à la violence contre les civils, de respecter les droits humains et de mettre un terme aux discours haineux basés sur l’appartenance à une religion ou à une tribu. L'accord entre les rebelles de la Séléka et les combattants anti-balaka qui se sont affrontés et ont brutalement attaqué la population civile depuis septembre 2013 a marqué une étape importante.

     

     

  • jui 20, 2014
    Les médiateurs et les participants au forum de Brazzaville, organisé pour discuter de la crise en République centrafricaine, devraient rejeter tous les appels à l’amnistie pour violations graves des droits humains.
  • jui 20, 2014
  • jui 15, 2014
    A deadly cycle of sectarian violence is escalating in eastern parts of the Central African Republic. Scores of civilians have been killed since early June 2014 and tens of thousands displaced from their homes, adding to the hundreds of thousands who have fled their homes since the violence began in March 2013.
  • juin 26, 2014
    Le Bureau du procureur de la Cour pénale internationale (CPI) devrait accepter la demande du gouvernement de la République centrafricaine concernant l’ouverture d’une nouvelle enquête sur des crimes graves commis dans le pays.
  • juin 5, 2014
    Les autorités gouvernementales de la République centrafricaine et les forces internationales de maintien de la paix devraient permettre aux habitants musulmans de chercher protection dans les pays voisins. De nombreux habitants musulmans vivant dans quelques zones fortement gardées subissent des conditions inacceptables, mettant leur vie en danger, et assurent qu’ils veulent partir.
  • juin 2, 2014
    Des troupes de maintien de la paix de l'Union africaine appartenant à un contingent fourni par la République du Congo (Congo-Brazzaville) ont été mises en cause dans les disparitions forcées, le 24 mars 2014, d'au moins 11 personnes en République centrafricaine, a déclaré Human Rights Watch aujourd'hui.
  • mai 6, 2014