• La ville côtière de Benghazi, dans le nord-est de la Libye, photographiée en avril 2015, alors que de violents affrontements continuaient d’opposer les forces armées fidèles au gouvernement à diverses milices islamistes.
    Les parties au conflit en Libye devraient permettre aux civils de quitter en toute sécurité des quartiers de la ville de Benghazi, dans l'est du pays, et d'autres zones où les hostilités font rage.

Libye

  • juin 18, 2015
    Des violations des droits humains dans leurs pays d'origine sont le principal élément déclencheur de la montée en flèche des migrations par voie maritime à travers la Méditerranée en direction de l'Europe. Les dirigeants de l'Union européenne (UE) devraient placer les droits humains au cœur de leur réponse. Ils doivent se réunir les 25 et 26 juin 2015, pour discuter des propositions contenues dans l’« Agenda européen en matière de migration » élaboré par la Commission européenne.
  • juin 16, 2015
    Le gouvernement internationalement reconnu de la Libye ainsi que ses forces alliées sont responsables de détentions arbitraires généralisées, d'actes de torture et d'autres mauvais traitements dans les lieux de détention qu'ils contrôlent dans l’est du pays.
  • mai 25, 2015
    Les parties au conflit en Libye devraient permettre aux civils de quitter en toute sécurité des quartiers de la ville de Benghazi, dans l'est du pays, et d'autres zones où les hostilités font rage.
  • mai 5, 2015
  • mai 1, 2015
    Des responsables du gouvernement libyen reconnu par la communauté internationale ont affirmé, dans une déclaration publiée le 29 avril 2015, que deux journalistes tunisiens portés disparus dans l'est de la Libye depuis septembre 2014 avaient été tués.
  • avr 19, 2015
    L’Union européenne (UE) devrait agir immédiatement pour prévenir de nouvelles pertes humaines en mer. Près de 700 migrants et demandeurs d’asile pourraient avoir péri dans le naufrage d’une embarcation en Méditerranée au nord de la Libye le 19 avril 2015, portant le bilan total des décès à plus de 1 000 en une semaine, selon les estimations.
  • mar 15, 2015
    Des bombes à sous-munitions ont été utilisées contre deux sites en Libye depuis le mois de décembre 2014, malgré l’interdiction de ces armes par un traite international, selon des éléments de preuves crédibles recueillis par Human Rights Watch.
  • fév 17, 2015
    L’assassinat brutal de 21 chrétiens coptes, égyptiens pour la plupart, qui avaient été enlevés par un groupe extrémiste libyen, est un crime de guerre dont les auteurs devraient être tenus de rendre des comptes.
  • fév 9, 2015
    Divers groupes armés en Libye ont violemment agressé, enlevé, intimidé, menacé et tué des journalistes libyens en toute impunité au cours des deux dernières années, incitant un grand nombre d’entre eux à soit fuir le pays, soit s’autocensurer, selon un nouveau rapport de Human Rights Watch publié aujourd'hui.
  • Jan 29, 2015
    La situation des droits humains en Libye a connu une forte régression en 2014, touchant le fond comme jamais auparavant depuis la fin du soulèvement qui a renversé Mouammar Kadhafi en 2011, a déclaré Human Rights Watch aujourd’hui dans son Rapport mondial 2015. L’éclatement de nouveaux conflits armés, conjugué à un effondrement encore plus extrême de l’autorité gouvernementale un peu partout dans le pays, a concouru à la disparition de tout semblant d’ordre public dans de nombreuses régions de la Libye.