• Mbarek Daoudi, un militant sahraoui qui en décembre 2014 se trouvait en détention préventive depuis 15 mois, dans l'attente de son procès devant un tribunal militaire.
    Les autorités marocaines devraient exiger la libération de deux civils détenus pour des périodes excessivement longues dans l’attente de leurs procès devant des tribunaux militaires, a déclaré Human Rights Watch aujourd’hui dans une lettre adressée au ministre de la Justice et des Libertés ainsi qu’au ministre délégué chargé de l’Administration de la Défense nationale.

Rapports

Maroc/Sahara occidental