• Un médecin traite une patiente souffrant de fistule obstétricale, à l'hôpital régional de Machakos, situé dans le sud du Kenya à une soixantaine de kilomètres de la capitale Nairobi. © 2006 Sven Torfinn/Panos

    Des dizaines de milliers de femmes et de jeunes filles kényanes souffrent de fistule obstétricale, une lésion due à l’accouchement qui provoque une incontinence urinaire et fécale et résulte directement de services de santé inadéquats et de politiques gouvernementales inefficaces.

Rapports

Women's Rights

  • Jan 29, 2015
    Les nouvelles données collectées par la police en 2014 révèlent que plus de 1 100 femmes et filles autochtones ont disparu ou ont été assassinées au Canada depuis 1980, soit le double des estimations précédentes, a déclaré Human Rights Watch aujourd’hui dans son Rapport mondial 2015. Le gouvernement canadien a refusé de céder aux appels à une enquête nationale sur ces violences, optant plutôt pour des demi-mesures qui ne contribuent guère à résoudre les problèmes structurels à la base des violences.
  • Jan 29, 2015
    En 2014, les autorités des Émirats arabes unis (EAU) ont sévèrement restreint les droits à la liberté d’expression, d’association, et de réunion, en réprimant durement les activités de dissidents et de toute personne suspectée de porter atteinte à la sécurité, a affirmé aujourd’hui Human Rights Watch dans son Rapport mondial 2015. De plus, les autorités n’ont mené aucune enquête sur des allégations crédibles selon lesquelles les forces de sécurité auraient emprisonné arbitrairement et torturé des opposants.
  • déc 3, 2014
    (New Delhi) – Des femmes et des filles atteintes de handicap en Inde sont contraintes de vivre dans des hôpitaux psychiatriques et des institutions, où elles sont exposées à des conditions insalubres, courent le risque de subir des violences physiques et sexuelles, et font l’objet de traitements obligatoires, notamment par électroconvulso-thérapie (électrochocs) , a déclaré Human Rights Watch aujourd’hui. Selon l’une de ces femmes, certaines d’entre elles sont « traitées pire que des animaux ».
  • nov 23, 2014
    Les ministres du Travail des pays du Golfe et d'Asie, qui se réunissent les 26 et 27 novembre 2014, devraient améliorer les protections offertes par leur code du travail, réformer leurs politiques abusives en matière d'immigration et renforcer leur dialogue avec les syndicats et les organisations non gouvernementales, ont déclaré aujourd'hui 90 organisations de défense des droits humains et syndicats.
  • oct 29, 2014
    Le mariage des enfants en Tanzanie limite l'accès des filles à l'éducation et les expose à de sérieux préjudices. Human Rights Watch a documenté des cas dans lesquels des filles étaient mariées dès l’âge de sept ans. Le gouvernement devrait fixer à 18 ans l'âge minimum du mariage pour les filles et les garçons, comme une première étape vers l'éradication du mariage des enfants et l’amélioration de la vie des filles et des femmes.
  • oct 22, 2014
    Les travailleuses domestiques migrantes venues aux Émirats arabes unis (EAU) y sont régulièrement maltraitées, exploitées et piégées dans des situations de servitude, a déclaré Human Rights Watch dans un rapport publié aujourd'hui. Le gouvernement émirati, qui s'apprête à assumer un rôle influent au sein de l'Organisation internationale du travail (OIT), a failli à sa responsabilité de protéger de manière adéquate les travailleuses domestiques – dont un grand nombre est originaire des Philippines – contre les mauvais traitements infligés par leurs employeurs et recruteurs.
  • oct 22, 2014
  • oct 8, 2014
    La Banque mondiale, les bailleurs de fonds internationaux et le gouvernement d'Haïti devraient accorder une attention particulière au problème de l'eau et de l'assainissement dans les écoles lors de la conférence de bailleurs de fonds du 9 octobre 2014.
  • oct 1, 2014
    Les autorités judiciaires iraniennes devraient annuler la condamnation à mort de Reyhaneh Jabbari et s'assurer qu'elle bénéficie d'un procès equitable.
  • sep 27, 2014
    En septembre 2014, Humann Right Watch a publié un rapport exposant en détail l’exploitation et les abus sexuels commis par des soldats originaires du Burundi et de l’Ouganda déployés en Somalie dans le cadre de la mission de l’Union africaine en Somalie (AMISOM). Ci-dessous figurent les réponses aux questions soulevées par certains des acteurs concernés par le rapport.