(VIDÉO, sous-titres via cc) - Une unité paramilitaire contrôlée par l'ex-président gambien Yahya Jammeh aurait exécuté plus de 50 migrants ouest-africains en 2005, selon HRW et TRIAL International qui appellent à la justice pour les familles des victimes.