(Sous-titres via cc) – Lors du festival oromo « Irreecha » de 2016, des centaines de personnes ont été tuées quand les forces de sécurité ont tiré à balles réelles sur la foule.  Le gouvernement devrait s’assurer que justice soit rendue pour les victimes, et prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter un nouveau recours excessif à la force lors du festival prévu le 1er octobre 2017.