Des forces d’«auto-défense» patrouillent en Crimée, en mars 2014.