French

En réponse à l’aggravation de la crise politique et des violations des droits humains en RD Congo, le Conseil de sécurité des Nations Unies y effectuera une visite rare plus tard cette semaine. Les membres du Conseil doivent se rendre à Kinshasa, la capitale, et dans la ville de Beni, dans l’est du pays. Ils se rendront aussi à Luanda, la capitale de l’Angola, pays voisin et acteur important dans les efforts visant à faire face à l’impasse politique en RD Congo. Moins de six semaines avant la date butoir du 19 décembre, à laquelle le président Joseph Kabila est censé quitter ses fonctions, à la fin de son deuxième et dernier mandat autorisé par la constitution, la visite offre à la communauté internationale une occasion de dernière minute pour aider à empêcher de nouvelles effusions de sang et à ouvrir un espace politique afin de permettre une transition pacifique du pouvoir.

Human Rights Watch a envoyé la lettre suivante aux délégations du Conseil de sécurité avant leur visite, avec nos recommandations principales : https://www.hrw.org/fr/news/2016/11/09/lettre-de-hrw-au-conseil-de-securite-des-nations-unies-concernant-sa-visite-en-rd