French

Ce mercredi 9 septembre, j’accompagne Ousman Abakar Taher sur le chemin du tribunal. Ensemble, nous commentons la presse sénégalaise qui reprend largement les horreurs décrites la veille par la lecture de l’ordonnance de renvoi.  

Dans la salle d’audience, l’ancien président est déjà présent, enturbanné et silencieux. La Cour invite l’accusé à se présenter à la barre, décliner son identité, et recevoir les questions de la Chambre. L’ancien président du Tchad reste stoïque et refuse de se lever. Fin de l’interrogatoire d’identité.

Quelques minutes plus tard, ce sont les voix de l’histoire du Tchad qui s’élèvent dans le Palais de Justice.

Dans un pays où l’histoire contemporaine est très peu étudiée, où le Tchad après la décolonisation n’est que rarement au programme du baccalauréat, le procès de Hissène Habré donne un éclairage sans précédent sur l’histoire du Tchad, à travers le parcours de l’ex- président.

Grâce à des archives sonores, le public entend la voix fragile de Goukouni Oueddei, l’ancien président tchadien, compagnon de route puis meilleur ennemi de Hissène Habré. Le public est aussi invité à écouter une voix tremblante et lointaine issue des transistors des années 1970, celle de Françoise Claustre, l’ethnologue française enlevée par les rebelles de Hissène Habré en 1974 et maintenue en otage dans les grottes du Tibesti, au nord du Tchad. Ce rapt historique rappelle l’insolence des rebelles qui firent tuer en 1975 le commandant français Galopin venu négocier la libération de l’otage. Cet épisode clef dans l’ascension de Habré rappelle comment ce dernier est devenu célèbre dans le monde entier.

Puis l’historien tchadien Arnaud Dingammadji, mandaté par les Chambres africaines extraordinaires pour proposer une expertise historique sur le parcours de l’ancien président, donne un véritable cour magistral sur les différents épisodes qui marquèrent la vie de  l’accusé. Pour conclure la première partie de sa présentation, l’historien retient trois traits qu’ étaient dans son avis dominants de l’ascension au pouvoir de Habré :

  • Il apparaît comme l’homme politique le plus opposé aux ambitions de la Libye sur le Tchad,
  • Il est un homme politique dévoré par l’ambition d’arriver au pouvoir,
  • Il se e caractérise au Tchad par le recours permanent à la violence comme arme de conquête du pouvoir.

Après la présentation de quelques photos de l’ancien président tchadien, notamment en compagnie de Francois Mitterrand, Mobutu, Reagan, Kadhafi, etc. l’audience est suspendue.