• Le président Obama (à gauche) s’entretient avec le directeur de la CIA John Brennan (au centre), en présence de son chef de cabinet Denis McDonough (vu de dos) à la Maison Blanche, le 10 mai 2013.
    « À moins que cet important processus de transparence ne conduise à des poursuites judiciaires à l'encontre des responsables, la torture demeurera une ‘option politique’ pour les futurs présidents », selon Kenneth Roth.

États-Unis