Droits des migrants

Les migrants – c'est-à-dire les personnes qui vivent et travaillent hors de leur pays d'origine – sont particulièrement vulnérables aux violations des droits humains. Les travailleurs migrants employés dans des usines ou dans des exploitations agricoles endurent parfois des conditions de travail terribles, tandis que les travailleuses domestiques migrantes subissent souvent d'innombrables abus dans la maison de leur employeur. Le trafic de personnes destinées au travail forcé est un problème mondial. Human Rights Watch enquête sur les violations des droits humains qui se produisent lorsque des pays tentent de contenir ou de détourner le flux de migrants, de réfugiés et de demandeurs d'asile à leurs frontières ou sur leur sol, en plaçant des adultes et des enfants dans des centres de détention surpeuplés et crasseux, parfois pour des durées indéterminées. Un grand nombre de migrants qui fuient la criminalité, la pauvreté et les désastres environnementaux se retrouvent privés des protections offertes par le statut de réfugié. Au bout du compte, tous les migrants devraient être traités avec dignité.