• Une fillette rom assise sur sa valise à l'aéroport de la capitale roumaine Bucarest, peu après l'atterrissage de son avion en provenance de Marseille le 14 septembre 2010. Elle faisant partie d'un groupe de Roms roumains rapatriés à la suite d'une « Obligation de quitter le territoire français» (OQTF) délivrée par les autorités françaises.

    Le Sénat devrait supprimer les dispositions du projet de loi relatif à l’immigration qui sont incompatibles avec les normes des droits humains, a déclaré aujourd’hui Human Rights Watch dans une lettre ouverte aux sénateurs. Il est prévu que le Sénat reprenne le 8 février 2011 l’examen du projet de loi relatif à l’immigration présenté par le gouvernement, article par article. L’Assemblée nationale a approuvé le projet en octobre 2010.

Rapports

  • Les mauvais traitements infligés aux migrants d’Afrique subsaharienne au Maroc
  • Exploitation de travailleurs migrants dans le cadre des JO d’Hiver de Sotchi de 2014
  • Accès des femmes migrantes à la protection contre la violence intrafamiliale en Belgique

Droits des migrants

  • nov 23, 2014
    Les ministres du Travail des pays du Golfe et d'Asie, qui se réunissent les 26 et 27 novembre 2014, devraient améliorer les protections offertes par leur code du travail, réformer leurs politiques abusives en matière d'immigration et renforcer leur dialogue avec les syndicats et les organisations non gouvernementales, ont déclaré aujourd'hui 90 organisations de défense des droits humains et syndicats.
  • oct 22, 2014
    Les travailleuses domestiques migrantes venues aux Émirats arabes unis (EAU) y sont régulièrement maltraitées, exploitées et piégées dans des situations de servitude, a déclaré Human Rights Watch dans un rapport publié aujourd'hui. Le gouvernement émirati, qui s'apprête à assumer un rôle influent au sein de l'Organisation internationale du travail (OIT), a failli à sa responsabilité de protéger de manière adéquate les travailleuses domestiques – dont un grand nombre est originaire des Philippines – contre les mauvais traitements infligés par leurs employeurs et recruteurs.
  • oct 2, 2014
  • juin 24, 2014
  • juin 11, 2014
    L'adoption le 11 juin 2014 par l'Organisation internationale du travail (OIT) d'un protocole historique à la convention sur le travail forcé fera avancer la lutte pour prévenir ce type d’abus et pour protéger et indemniser les 21 millions de victimes dans le monde entier.
  • mai 25, 2014
    Au Yémen, des trafiquants d’êtres humains agissant avec la complicité de responsables locaux retiennent des migrants africains dans des camps de détention, les torturant pour extorquer de l’argent à leurs familles, a déclaré Human Rights Watch dans un rapport publié aujourd’hui. Les victimes meurent parfois des suites des tortures infligées. Le gouvernement yéménite devrait mener des enquêtes rigoureuses et engager des poursuites à l’encontre des trafiquants d’êtres humains et des membres des forces de sécurité impliqués dans ces exactions.
  • avr 29, 2014
    Les gouvernements devraient marquer la Fête du Travail, le 1er mai 2014, en s’engageant à mettre en place des normes juridiquement contraignantes pour lutter contre le travail forcé, et pour protéger et indemniser les victimes, a déclaré Human Rights Watch dans un rapport publié aujourd’hui. L’Organisation internationale du travail (OIT) estime que 20,9 millions de femmes, d’hommes et d’enfants dans le monde subissent des situations de travail forcé.
  • avr 29, 2014
    Les gouvernements européens devraient marquer la Fête du Travail, le 1er mai 2014, en s’engageant à mettre en place des normes juridiquement contraignantes pour prévenir le travail forcé et pour protéger et indemniser les victimes, a déclaré Human Rights Watch aujourd'hui. L'Organisation internationale du Travail (OIT) estime que 20,9 millions de femmes, d’hommes et d’enfants sont victimes du travail forcé dans le monde entier.
  • avr 3, 2014
    En amont du 4e Sommet Union européenne-Afrique des 2 et 3 avril 2014 à Bruxelles, les sociétés civiles africaines et européennes vous invitent à agir de façon à mettre les droits de l’homme au centre des discussions visant à « Investir dans les personnes, la prospérité et la paix ». Sept ans après l’adoption d’une stratégie conjointe Afrique-UE (JAES) ambitieuse, le Sommet offre une occasion aux dirigeants des deux continents de montrer que la véritable ambition consiste à tendre vers une amélioration tangible des droits de l’homme et à prendre des mesures tangibles pour y parvenir.
  • mar 31, 2014

    Le sommet entre l'Afrique et l'Union européenne (UE) constitue une bonne occasion de mettre en lumière d'importants développements en matière de droits humains survenus en Afrique et en Europe. Des progrès sont en cours dans de nombreux pays sur plusieurs questions liées aux droits humains, mais d’imposants défis restent posés. Parmi les sujets à l'ordre du jour figurent « Démocratie et gouvernance » ainsi que « Paix et sécurité », deux thèmes d’une vaste portée qui couvrent un large éventail de questions liées aux droits humains.