• Un magistrat confie à nouveau la garde de cinq garçons à leurs familles vivant à Gabú, en Guinée-Bissau. Ces enfants avaient fui leurs maîtres coraniques qui les forçaient à mendier dans les rues de Dakar, au Sénégal. Ne supportant plus les mauvais traitements et l’exploitation, des centaines de talibés s’enfuient chaque année.

    L’Assemblée nationale de la Guinée-Bissau devrait agir rapidement pour adopter une loi criminalisant la traite des personnes. Le projet de loi, que l’Assemblée a récemment inscrit à l’ordre du jour pour sa session d’octobre – novembre, permettrait à la police, aux fonctionnaires de la justice et à la société civile d’améliorer la protection des enfants de ce pays, dont des milliers sont victimes chaque année d’activités de traite et amenés de force au Sénégal et dans d’autres pays.

Rapports

Children's Rights

  • avr 14, 2014
    Le mois dernier, je me trouvais dans une salle de l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle à Paris à parler avec un jeune réfugié apeuré, partageant avec lui une boîte de biscuits. Abid était seul en France, sans aucun parent, sans aucun tuteur. Mais était-il réellement en France ? Moi, je me trouvais bien sur le sol français, à Roissy. Mais selon le gouvernement français, Abid, 16 ans, n’était pas dans le même pays que moi. Et en vertu de cette fiction juridique kafkaïenne, les autorités le maintenaient confiné à l’aéroport.
  • avr 8, 2014
    Chaque année, la France maintient jusqu’à 500 enfants arrivant seuls dans le pays dans des zones d’attente aux frontières, où ils se voient privés de la protection et des droits inhérents à une procédure régulière accordés aux autres mineurs isolés se trouvant sur le territoire français. Tout mineur isolé qui arrive en France devrait être admis dans ce pays et se voir offrir un hébergement et des soins dans l’attente d’une décision relative à sa demande d’immigration.
  • mar 19, 2014
    Le Sénégal a réalisé des progrès insuffisants dans la protection de milliers de jeunes garçons vivant dans des écoles coraniques contre l’exploitation et les sévices souvent extrêmes qu’ils subissent aux mains de leurs maîtres. L’Assemblée nationale devrait accorder la priorité à l’adoption d’un projet de loi qui vise à améliorer les conditions de vie et à mettre fin à la mendicité forcée dans ces écoles, et le gouvernement devrait l’appliquer sans tarder.
  • mar 6, 2014

    Le gouvernement du Malawi devrait redoubler d'efforts pour mettre fin à la pratique généralisée des mariages forcés d'enfants, ou subir le risque d’une aggravation des problèmes de la pauvreté et de l'illettrisme, ainsi que de la hausse du nombre des décès maternels pourtant évitables, a déclaré Human Rights Watch dans un rapport publié à l’avant-veille de la Journée internationale de la femme, le 8 mars 2014.

  • Jan 20, 2014
  • nov 21, 2013
    Le parlement marocain devrait réviser un projet de loi portant sur les protections juridiques pour les travailleurs domestiques, afin qu'il soit conforme aux normes internationales, a affirmé Human Rights Watch aujourd'hui dans une lettre adressée au Ministre du travail Abdeslam Seddiki.
  • nov 20, 2013
    (Paris, le 20 novembre 2013) – Toutes les forces armées nationales et les groupes armés devraient rejeter l'utilisation des écoles à des fins militaires pendant les conflits armés, a déclaré Human Rights Watch aujourd'hui. À l’occasion de la Journée mondiale de l'enfance, le 20 novembre, Human Rights Watch a diffusé une vidéo disponible en six langues, sur l’impact de l'utilisation militaire des écoles sur les enfants.
  • nov 12, 2013
    Human Rights Watch a recueilli des informations sur l’utilisation de main d’œuvre infantile dans les mines d’or artisanales du Mali, du Ghana et de Tanzanie. Les enfants sont soumis aux pires formes de travail des enfants – en particulier à des travaux dangereux pour les enfants – lorsqu’ils travaillent sous terre, portent de lourdes charges, manipulent des outils dangereux et utilisent du mercure, une substance toxique.
  • nov 10, 2013
    La Syrie devrait cesser immédiatement d'utiliser des armes incendiaires, a déclaré Human Rights Watch aujourd'hui dans un rapport qui documente au moins 56 attaques utilisant ces armes depuis novembre 2012.
  • oct 27, 2013
    La création d’une fédération mondiale des travailleurs domestiques est un signe de la montée en puissance du mouvement et un moment clé pour évaluer les progrès réalisés en faveur de travailleurs longtemps exclus des protections sociales élémentaires. On estime à 53 millions le nombre de travailleurs domestiques à travers le monde – dont la majorité sont des femmes et des filles et dont beaucoup sont des migrants.