Le cancer et la lutte pour le traitement de la douleur au Sénégal
24 octobre 2013
Cette rapport de 96 pages a constaté que 70 000 Sénégalais ont besoin chaque année de ce que l'on appelle les soins palliatifs pour soulager les symptômes liés aux maladies chroniques et potentiellement mortelles. La morphine est un médicament essentiel et peu coûteux pour le traitement de la douleur sévère, mais le Sénégal importe seulement environ un kilogramme de morphine chaque année – assez pour traiter environ 200 patients atteints de cancer. Human Rights Watch a également constaté que la morphine n'est pas disponible en dehors de Dakar, la capitale du Sénégal. De fréquentes pénuries limitent également l'accès aux médicaments dans la capitale.
Lire le rapport
ISBN: 978-1-62313-0565